Dictionnaire Culinaire > Termes Culinaires > Bokit

Bokit


Cette spécialité typiquement Guadeloupéenne, s’est développé vers mi-1800, après l’abolition de l’esclavage. A cette époque, les travailleurs les plus pauvres ne pouvaient même pas se payer certains produits de première nécessité, comme le pain. Mais observateurs et débrouillards, ils eurent l’idée d’adapter et de fabriquer eux même un pain, sans levure à l’époque et cuit dans une casserole d’huile chaude, appelé « pain chaudière », du à la vapeur s’en échappant.

Le Bokit à pour origine le « Johny cake », sorte de pain frit que consommaient les colons de la Nouvelle Angleterre. Ils auraient adapté cette galette de maïs, cuite à l’origine par des indiens caraïbes sur des pierres chaudes, en lui adjoignant de la farine de blé. Les indiens l’appelaient « Jonikin », et les colons « Journey cake », ce pain trouvant toute son utilité pendant les longues expéditions. Finalement, c’est le nom de « Johny cake » qui restera.

Au fil des échanges entre colonies des Caraîbes, tout au long du XVIIIe siècle, ce pain est devenu « Djoncake » à la Dominique et à la Barbade. Les îles francophones l’interprétèrent en « Djonkit » ou « Dannkit ». Le produit évoluant en forme et en contenu vers un sandwich, il prit le nom définitif de « Bokit » en Guadeloupe, pour en devenir une spécialité typique de cet île, que l’on peut déguster à toutes heures, comme en revenant de la plage. Bon appétit !

Merci au Bokit' Salad du Marin


Termes Culinaires

Acras - Assaisonnement - Bélélé - Blaff - Blanchir - Bokit - Bouquet garni - Brunoise - Chadron - Chemiser - Chiffonnade - Chinois - Ciseler - Concasser - Court-bouillon - Crever - Emincer - Epice - Essence - Foncer - Giraumon - Grager - Graine - Gratiner - Habiller - Herbages - Julienne - Macérer - Mangue épluchée en fleur - Mariner - Mijoter - Monder - Mouiller - Os - Revenir - Touffée - Trempage



Retour en haut